Loin des tumultes urbains, le 13ème arrondissement dénombre des endroits propices aux balades. Je vous livre quelques lieux remarquables.

Le côté atypique du Square René Le Gall

La nature est joliment représentée dans ce square parisien. Il comprend de multiples rosiers ainsi que quatre gloriettes datant des années 1930.

Pour sa part, l‘île aux Singes est située entre deux bras de la Bièvre.

Il s’agit de l’ancien potager des ouvriers des Gobelins. Elle est surnommée ainsi en hommage aux bateleurs et leurs singes circulant librement dans un lieu de fête style guinguette.

En empruntant la rue Paul-Gervais, le croisement du boulevard Auguste Blanqui mène au quartier de la Butte aux Cailles juste au passage Barrault.

Le quartier de la Butte aux Cailles

Il s’agit d’un village du bord de la Bièvre. Le lieu comprend plusieurs commerces à taille humaine.

Aux Abeilles, les produits sont issus de ruches de l’Ile-de-France. Il est possible de se procurer des pots de miel, des savons, des pains d’épuces et des bonbons.

Quand à l’Oisive The, elle propose des variétés de thé, de café, du chocolat chaud et des pâtisseries. L’art du tricot et du crochet sont dispensés.

Un stage-brunch est proposé. La place Paul-Verlaine est l’occasion de boire de l’eau provenant d’une nappe souterraine datant de plusieurs milliers d’années.

La piscine de la Butte-aux-Cailles

En fait, une nappe profonde sert à l’alimentation en eau de deux piscines classées aux monuments historiques. La piscine de la Butte aux Cailles date de 1924.

La baignade est possible aussi bien en été comme en hiver grâce au bassin chauffé à            28 degrés. Le Style Art Déco est présent sur les portes, les fenêtres et les salles en arches du bâtiment principal.

La structure accueille des tournages de films grâce aux piliers de briques et rails d’approvisionnement des chaudières en charbon.

Le quartier plein de Charme de la Butte aux Cailles

La plupart des rues ont conservé leur authenticité d’autrefois avec un côté village typique. C’est le cas des anciens ateliers, des maisons d’ouvriers et des jardins fleuris. Des maisons en pierre hébergent des façades ornées de briques et de mosaïques.

Les demeures peintes des années 1920 valent le détour.

Les autres points forts du 13ème arrondissement

La petite ceinture abrite des espaces verts et des jardins hérités des anciens rails de train. Quant à la Cité Florale, elle date de 1928.

La rue des Iris côtoie celle des Orchidées ou des Glycines.

A proximité, la boutique de Marcel permet de chiner des objets et des vêtements via le dépôt-vente. Ne manquez le quartier de la Petite Alsace.

Elle comprend de pittoresques maisons à colombages. Edifiés en 1912, ce sont des pavillons destinés à des familles ouvrières composées de 12 membres.

Plus loin, la Petite Russie hébergeait une main d’œuvre russe. La Villa Daviel est reposante avec ses jardins au calme.

Retrouvez plus d’idées ici.  

Crédit Photo : sortiraparis.com & parisinfo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *