Depuis septembre dernier, le Champ-de-Mars à Paris héberge un « Grand Palais Éphémère » à la place du musée des Champs-Elysées pendant la durée des travaux  jusqu’en 2024. Je vous propose plus de détails sur  cette construction.

Plus d’infos sur l’édifice

Dessiné par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, le Grand Palais Éphémère devrait ouvrir ses portes d’ici quelques semaines pour accueillir sa première exposition. Il prendra la place du Grand Palais des Champs-Élysées en travaux.

L’édifice comprend une nef de 10 000 m2 pour recevoir les événements culturels et sportifs des quatre prochaines années. Elle est composée de voûtes croisées, dont la plus grande fait 145 m de longueur et 140 m de largeur.

L’emplacement du Grand Palais Éphémère a été déterminé par la Ville de Paris. Le choix d’un bâtiment en croix s’est imposé pour l’architecte, comme la conservation de la statue du maréchal Joffre dans le hall d’accueil.

Une construction rapide

Le bâtiment est construit en un temps record. La structure en bois est déjà pratiquement terminée alors que les premiers socles ont été posés en septembre.

Le tissu bleu recouvrant le bois comprend plusieurs couches de matériaux nécessaires à la bonne acoustique du lieu. Le bois permet de préparer le chantier à l’extérieur de Paris et d’amener le bâtiment en pièces détachées, assemblées  sur place.

Un projet écologique

La membrane qui recouvre le squelette de bois est en EFTE. Il s’agit d’un matériau transparent et isolant, recyclable et renouvelable.

Pour la structure, l’agence Wilmotte a choisi une entreprise nationale avec l’Alsacien Mathis, pour la charpente en bois.

L’avenir de la structure

Après son départ, il ne restera pas grand-chose du Grand Palais Éphémère mis à part les ancrages de béton coulés dans le sol. Ce nouvel édifice aura un rôle à jouer au moment des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

Il va  accueillir plusieurs épreuves, comme celles de judo et de lutte. Plusieurs événements, prévus initialement au Grand Palais, se dérouleront sur les Champ-de-Mars, tels que la compétition de sauts d’obstacles Saut Hermès, la Fiac ou le Tour Auto Optic 2000.

Le Grand Palais Éphémère est fait avec une structure autoportante. C’et un espace totalement dégagé pour des événements qui ne peuvent pas être pourvus  de poteaux intermédiaires.

Cette particularité ne diminue en rien la stabilité du bâtiment conçu pour être à la fois pérenne et démontable. Quand les Jeux olympiques sont terminés, certaines communes se sont porté acquéreuses d’une partie de la construction.

Elles comptent les réutiliser pour faire une halle, un bâtiment sportif.  Retrouvez d’autres actus ici.

Crédit Photo : lejdd.fr & lesechos.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.