Je vous propose la découverte d’un haut lieu qui  rend hommage au Moyen Age.

Le musée de Cluny est situé dans un arrondissement phare de Paris.

Le musée en question

Il faut passer par le boulevard Saint-Michel avant d’entrer dans le musée. Cela permit les vestiges de thermes gallo-romains.

Un bond de quatorze siècles nous entraîne ensuite dans la superbe cour de l’hôtel de Cluny, édifié à la fin du XVe siècle. Les collections du musée couvrent les arts de l’Antiquité à la Renaissance.

Elles comptent de véritables chefs-d’œuvre. Il faut citer dont le Pilier des Nautes qui date du 1er siècle.

Il ne faut pas oublier les six tapisseries qui composent l’ensemble mystérieux de La Dame à la Licorne qui remonte au XVe siècle. Le style architectural du Musée de Cluny propose du Gothique flamboyant.

Les Collections présentes

Ces différentes collections traitent de l’Archéologie, des Arts décoratifs, de la Céramique, des Décors intérieurs et des Enluminures.  Hormis l’Histoire, il faut noter la Joaillerie, la Littérature et le Mobilier.

Ne manquez pas les Objets de la vie quotidienne. La Peinture côtoie les Reliques, la  Sculpture, les Tapisseries. En ce qui concerne les Techniques, elles portent sur les Textiles et les Vitraux.

Les  Epoques correspondant aux différentes collections

Le musée regroupe la Rome antique (VIIe av JC au Ve ap JC), Byzance (IVe – XVe), le Moyen Age (Ve – XVe), Gothique (XIIe – XVe), la Renaissance (XVe – XVIe).

Le thème Dames médiévales, désirs modernes émane du  collectif Actuel Moyen Âge « À mon seul désir ». La célèbre expression clôt la série des non moins célèbres tapisseries de la Dame à la Licorne.

Elle résonne comme un écho romantique, flottant depuis les cinq siècles qui séparent des mains anonymes qui, patiemment, tissèrent ces fils qu’on ne cesse  d’admirer.

Parmi les différentes formes de mobilier médiéval, les coffrets à estampes sont dotés de mécanismes complexes et de compartiments secrets. Ils renferment des estampes collées à l’intérieur du couvercle.

Si leur usage reste encore incertain, ils sont les témoins de la diffusion du travail fécond de l’atelier du peintre Jean d’Ypres.

Orient et Occident au Moyen Âge

La portée de l’Orient pour l’Occident médiéval et les échanges entre Orient et Occident n’ont cessé de ponctuer le Moyen Âge.

Ces deux notions ne correspondent toutefois pas tout à fait à ce que l’on entend par Orient et Occident actuellement. L’Orient se définit par le critère de la culture ou de la religion.

Retrouvez plus d’idées ici

Crédit Photo : patrimoine-environnement.fr & peregrinationsculturelles.wordpress.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.