Je vous emmène à Chartres, un lieu établi à une heure de route de la capitale française.

Chartres et ses opportunités

Chartres représente la porte d’entrée des fabuleux Château de la Loire. Il faut commencer la visite par l’hyper centre.

Ce lieu regroupe les animations touristiques et elle connait la ville haute et vieille ville ou ville basse.

Les attraits phares de la ville haute

Il ne faut pas manquer la place Billard et son marché alimentaire. Le marché est mis en scène sous une halle qui rappelle Baltard.

Le marché est un espace de rencontres bien convivial. Par la suite, il faut passer visiter la Cathédrale de Chartres Notre-Dame de Chartres. Cet édifice gigantesque a été érigé au 4ème siècle.

Elle est composée d’une crypte, de neuf portails et de deux tours hautes.  Elle accueille environ 4 000 figures sculptées et 170 vitraux.

Les vitraux sont étendus sur une superficie de 21 600 m² et illustrent 5 000 personnages traitant de la Bible et la vie des Saints. Par ailleurs, Chartres héberge le Centre International du Vitrail.

Le musée est sis dans un ancien grenier de Loens et présente 2 étages distincts pour les univers Renaissance et Contemporain. Le 1er étage propose de manière détaillé les vitraux de la Cathédrale et les techniques de travail du vitrail.

Le 2ème étage rassemble plus de 300 vitraux provenant d’artistes de toute la planète. L’exposition temporaire qui leur est consacrée se nomme autour des « Lumières du Monde ».

La ville haute connait un second musée avec le Musée des Beaux Arts. Sis dans un ancien palais, il varie les collections d’art ancien et moderne.

Il surplombe les vastes jardins de l’Evêché et une esplanade met en avant une superbe vue panoramique sur les quartiers anciens. Les commerces sont nombreux côté ville haute.

La ville basse de Chartres

La ville basse est beaucoup plus tranquille car elle est située au bord de la rivière l’Eure. Les rues connaissent des noms insolites.

De nombreux ponts sont construits en pierre. Les rues sont décorées de lanternes suspendues à des chaînes qui éclairent les rues le soir venu.

De nombreuses demeures à colombages sont situées en bordure de rivière. L’ambiance est plutôt médiévale jusqu’aux escaliers ou  tertres.

Ils relient la vieille ville à la ville haute tout au bord de la ville haute, les lavoirs côtoient le moulin à eau qui illustre les vestiges d’une cité médiévale. Les parcs présents portent sur le Parc des Bords de l’Eure qui autorise plusieurs activités comme le pédalo, la promenade, le pique-nique, la rencontre avec des animaux.

Il ne fait pas rater la Maison Picassiette, agrémentée de mosaïques de morceaux de vaisselle cassée. Par ailleurs, les fresques de Bel-Air proposent 4 000 m² en trompe l’œil avec un florilège de couleurs.

Crédit Photo : edito.seloger.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *