Je vous emmène au cœur des galeries du Muséum national d’histoire naturelle. Ce musée est sis dans la partie ouest du Jardin des plantes en plein 5ème arrondissement parisien.

Un espace d’exposition rénové en 1994

Le musée de l’Evolution provient de la galerie de Zoologie. Il met l’accent sur l’évolution des espèces et la diversité du monde vivant.

La scénographie contemporaine met en exergue des collections d’histoire naturelle. Les espèces disparues ou extrêmement menacées sont visibles dans une ambiance plus sombre voire crépusculaire.

Les jeunes enfants sont invités dans la galerie des enfants. L’espace est à la fois très coloré et ludique.

Les expositions temporaires sont disponibles au sous-sol.

Le cas de l’exposition permanente

Un spectacle sonore et lumineux est visible dans la nef centrale. La conception revient à René Allio ainsi que Georges Bœuf et André Diot.

Le hall est rénové au niveau du hall des mammifères fossiles subdivisé en 6 zones distinctes.

La diversité du vivant

Le niveau 0 représente les milieux marins. Il faut inclure les plaines abyssales, les récifs coralliens, les milieux pélagiques.

Il faut aussi inclure les sources hydrothermales, le littoral, la zone arctique et antarctique.

Les milieux terrestres

La planète est illustrée au niveau 1. Il faut réintégrer les forêts tropicales américaines, la savane africaine et ses animaux spécifiques.

Les réserves naturelles françaises sont visibles à travers la faune et la flore. Le froid est majeur pour l’Arctique et l’Antarctique.

Le désert du Sahara est présent. La classification des espèces est disponible avec des enseignements sur la taxidermie et une multitude de collections.

L’évolution de la vie en question

Cet espace porte sur l’évolution à partir des cellules jusqu’aux êtres pluricellulaires. Plusieurs thèmes traitent de la génétique, de la structure de l’ADN, de la sélection naturelle.

Il faut également s’arrêter sur la paléontologie, la biologie moléculaire et l’anatomie comparée.

L’évolution de l’homme

La conquête de la terre par l’homme va mettre en avant plusieurs aspects. Il faut s’intéresser à l’influence sur le milieu naturel, la colonisation de nouveaux milieux et les voyages.

Il faut s’appuyer sur les côtés plus nuisibles de l’homme auprès de la nature. Cela implique les modifications du paysage, les effets catastrophiques de certaines activités humaines.

Des actions de sensibilisation sont présentes avec les effets combinés des activités humaines. L’avenir de la planète est aussi représenté au cours de cette exposition située au niveau 2 de la nef centrale.

Découvrez d’autres thèmes ici.   

Crédit Photo : luckysophie.com & sysyinthecity.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.