Je vous emmène à l’exploration de l’Est parisien. Cette partie de la capitale française recèle de multiples cours et passages inédits qu’il est préférable de débusquer à pied.

Les alentours du Faubourg Saint-Antoine

La rue du Faubourg Saint-Antoine a abrité un quartier consacré à l’artisanat du bois dès le 15ème siècle. Les cours et les passages proposent des coins tranquilles au charme suranné.

Les ateliers datant du 18ème et du 19ème siècle sont entourés de fleurs et d’arbustes. Pour sa part, la Cour Damoye est une allée pavée bordée par des galeries d’art, un atelier de torréfaction et des bureaux.

Le décor de la cour abrite encore des lampadaires, des enseignes métalliques et une fontaine.

Les atouts du Faubourg Saint-Antoine

Le Passage du Cheval Blanc est sis entre la rue de la Roquette et le Faubourg Saint-Antoine. Cet endroit est doté d’une architecture variable sur les façades et il est décoré d’une jolie végétation.

Il donne sur la Cité Parchappe. En déambulant plus loin, la Cour du Bel-Air mène vers le Passage du Chantier.

Ce passage héberge des artisans ébénistes, des restaurateurs de meubles et des fabricants. Plus loin tout en face, la Cour des Shadoks rend hommage au créateur Jacques Rouxel.

La cour comprend une verrière surmontée d’un auvent qui accueille en médaillon un Shadok. Cette cour annonce la Cour de l’Etoile d’or qui permet d’admirer une maison de maître du 12ème siècle.

Les passages champêtres de la capitale française

A 10 minutes de la Place de la Nation, la Cité Debergue donne une ambiance campagnarde et bucolique. Cette atmosphère est aussi présente côté Villa du Bel Air qui donne sur la luxueuse Avenue Saint-Mandé.

De magnifiques immeubles fleuris sont visibles à travers les grilles en fer forgé. L’endroit est proche de la voie la plus petite de Paris à travers le Sentier des Merisiers.

Le côté fleuri est aussi privilégié aux alentours de la Rue des Pyrénées. Les villas fleuris illustrent cette sensation de retour à la nature avec la Villa de l’Ermitage et la Cité Leroy.

Ces villas proposent des jardins partagés. Quant au quartier de la Campagne, il faut s’attarder devant les maisons ouvrières du début du 20ème siècle.

L’ombre procurée par d’immenses glycines est appréciable dans les passages Boudin et Perreur. Le Square Chauré propose de jolies demeures en briques.

Elles sont ornées de charmants bow-windows qui procurent un aspect So British à ce quartier.

Les autres cours poétiques de Paris

La rue Mouzaia recèle de jolies villas poétiques à travers la Villa Marceau, la Villa Claude Monet, la Villa Arthur Rimbaud. Retrouvez d’autres lieux champêtres en cliquant ici.

Crédit Photo : commons.wikimedia.org & tripadvisor.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *